Une route pour la paix

Écrit par Marie Blanc-Hermeline et Jérôme Mauduit
Réalisé par Jérôme Mauduit

52 minutes

Dans le Lot, depuis 1950 des bornes kilométriques signalent l’emplacement de la route mondiale de la paix.
Cette route qui part de Cahors est le symbole d’une période pendant laquelle le Lot s’enflammait pour une planète peuplée de citoyens du monde, collaborant pour la paix et la prospérité, dans des cellules de base que seraient des communes mondialisées.
A travers l’histoire de cette route sans frontières, nous croiserons celle de Robert Sarrazac et de Garry Davis, deux figures marquantes de l’épopée des citoyens du monde dans les années d’après guerre. Ce film nous conduira, jusqu’à aujourd’hui, à réfléchir sur l‘engagement des territoires dans la mise en place d’une gouvernance mondiale. En effet, une conscience nouvelle des enjeux mondiaux est issue des territoires et plus particulièrement des villes. La ville sera la figure dominante des années à venir comme l’État-nation a été celle du siècle dernier. C’est donc la gouvernance des villes qui est en question et en filigrane celui du bien commun.

 

Produit par Serge Guez

Share Project :